La reine Amélie du Portugal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La reine Amélie du Portugal

Message  Romy50300 le Sam 23 Jan 2016 - 16:29

Marie Amélie Louise Hélène d’Orléans



La reine Amélie par Vittorio Matteo Corcos (1905)


Marie Amélie Louise Hélène d’Orléans (en portugais, Dona Maria Amélia Luísa Helena de Orleães), plus connue sous le nom d'Amélie d’Orléans, « princesse de France » membre de la maison d’Orléans puis, par son mariage, reine de Portugal, est née le 28 septembre 1865, à Twickenham, au Royaume-Uni et décédée le 25 octobre 1951, au Chesnay à côté de Versailles, en France.

Amélie d’Orléans a perdu sa famille proche dans des circonstances dramatiques : son mari le roi Charles Ier ainsi que son fils Louis-Philippe meurent lors du régicide de 1908 (pt) vingt-quatre ans plus tard, elle apprend la mort de son autre et dernier fils, le roi Manuel II; quant à sa fille Marie-Anne de Bragance, elle meurt à la naissance, l'accouchement étant prématuré à la suite de l’incendie du château.





blason des Reines de Portugal et des Algarves



Famille



Amélie est la fille aînée de Philippe d’Orléans, comte de Paris et prétendant orléaniste au trône de France sous le nom de « Philippe VII », et de son épouse l’infante franco-espagnole Marie-Isabelle d’Orléans (1848-1919).

Elle est également liée à deux autres prétendants au trône de France : son frère, Philippe (1869-1926), « duc d’Orléans » et prétendant sous le nom de « Philippe VIII », et son beau-frère Jean, « duc de Guise » et prétendant sous le nom de « Jean III ».

Le 22 mai 1886, elle épouse le futur Charles Ier de Portugal (1863-1908), lui-même fils du roi Louis Ier de Portugal (1838-1889) et de son épouse la princesse Maria Pia de Savoie (1847-1911).

De ce mariage naissent trois enfants :

Louis-Philippe de Bragance (1887-1908), duc de Bragance, qui meurt assassiné en même temps que son père

Marie-Anne de Bragance (14 décembre 1887, morte à la naissance), infante de Portugal ;

Manuel de Bragance (1889-1932), dernier roi de Portugal (1908-1910), qui épouse la princesse Augusta Victoria de Hohenzollern-Sigmaringen.


Biographie





Le comte de Paris, père de Marie-Amélie.



Enfance


La princesse Amélie passe son enfance en Angleterre, où elle voit le jour, du fait de la loi d’exil qui touche sa famille depuis la révolution de février 1848.

C’est seulement à partir de la loi d'abrogation du 8 juin 1871 que la princesse et sa famille peuvent revenir vivre en France.


Mariage




Marie Amélie en 1902 : la reine compense son physique peu gracieux et sa grande taille (un mètre quatre-vingt-deux) par une grâce altière et un teint éclatant.



La princesse rencontre l’héritier du trône de Portugal au cours d'une partie de chasse à Chantilly, chez le riche oncle d'Aumale.

Les fiançailles sont annoncées le 7 février 1886 et le mariage a lieu à Lisbonne le 22 mai 1886.

Son père, le comte de Paris, organise le 15 mai une somptueuse réception pour les fiançailles du couple à l’hôtel Galliera (futur hôtel Matignon), dans la capitale française.

Le luxe que déploient à cette occasion les Orléans et la chronique qu’en font les journaux monarchistes (et, en particulier, l'article de Philippe de Grandlieu dans Le Figaro) soulèvent la consternation des milieux républicains.

Cet événement donne lieu à de nombreuses attaques contre les Orléans et les Bonaparte (telle la chanson satirique L'Expulsion) et aboutit au vote, en juin 1886, d’une nouvelle loi d’exil.

Mais à la différence de la première, cette loi ne touche que les prétendants au trône ainsi que leurs fils aînés, ce qui explique que la princesse Amélie puisse revenir vivre en France quand la république est proclamée au Portugal.

Ses parents sont contraints de quitter la France pour l'Angleterre, ils font leurs adieux au château d’Eu puis s’embarquent au Tréport.



Reine de Portugal





Amélie d’Orléans, reine consort de Portugal


En 1889, l’époux d’Amélie, dom Carlos, monte sur le trône portugais et la jeune femme devient reine.

Amélie commence alors à jouer un rôle culturel et social important dans le pays.

En 1892, elle fonde l’Institut d’aide aux naufragés et, en 1905, le Musée des carrosses royaux (actuel Musée national des carrosses), mais la reine crée surtout l’Assistance nationale aux tuberculeux, qui combat la plus terrible maladie de l’époque.


Cependant, le Portugal traverse une grave crise au tournant du XIXe et du XXe siècle.

Comme en Espagne ou en France, la famille royale est divisée en deux branches (les Bragance et les Saxe-Cobourg) qui s’opposent pour le trône tandis que les mouvements républicains et anarchistes rencontrent un succès croissant au sein de la population.

En 1907, pour faire face aux difficultés que le pays traverse, Charles Ier appelle au pouvoir un général autoritaire, João Franco, mais celui-ci se rend très rapidement impopulaire.





Le roi Charles Ier de Portugal




L’attentat de 1908


Le couple royal et ses enfants décident quand même de se rendre en visite officielle en France, à la fin de l’année.

Le voyage s’y déroule très bien et la reine retrouve avec plaisir son pays.

Un drame se produit lorsque la famille regagne Lisbonne, après des journées passées à Vila Viçosa, dans la province de l'Alentejo.

Le 1er février 1908, alors que les souverains se dirigent en landau vers le palais royal, un attentat se produit Praça do Comércio (« place du Commerce ») durant lequel le roi Charles Ier et son fils aîné, dom Louis-Philippe, sont assassinés.

Debout dans la voiture, faisant de son corps un rempart pour protéger son plus jeune fils Manuel, la reine Amélie parvient cependant à tenir en respect l’un des terroristes en le frappant avec son bouquet de fleurs.


Reine douairière


De cet événement, la reine ne se remettra jamais complètement; après l’attentat, elle se retire dans le palais de Pena, à Sintra, d’où elle ne sort désormais que pour appuyer le jeune Manuel II, alors que les institutions du pays ne cessent de se dégrader; finalement, la république portugaise est proclamée le 5 octobre 1910.



Exil


La reine Amélie part alors en exil avec le reste de la famille royale à Twickenham, où elle est reçue par son frère, le « duc d’Orléans », mais après le mariage de Manuel II avec la princesse Augusta Victoria de Hohenzollern-Sigmaringen, la reine Amélie part s’installer en France, au château de Bellevue au Chesnay, près de Versailles, qu'elle achète en 1921.

En 1932, la reine Amélie subit une nouvelle épreuve avec la mort de son fils Manuel : elle devient alors la dernière représentante de la branche portugaise des Saxe-Cobourg.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, le gouvernement du président du Conseil portugais Salazar offre à la reine l’asile politique mais celle-ci le refuse, préférant vivre sous le régime de l’Occupation avec ses concitoyens français en jouissant de l'immunité diplomatique.

Lors de son séjour au château de Voisins, en mai 1944, le maréchal Pétain lui rend visite, celle-ci l'accueille en l'embrassant et en lui déclarant : « Mon cher maréchal, je vous aime : montrez-vous à la foule que j'aie la joie d'entendre crier : « Vive Pétain ! ».

Une fois la guerre terminée, Amélie revient en voyage au Portugal le 8 juin 1945; elle se rend en pèlerinage à Fátima et revoit tous les lieux où elle a vécu, excepté vila Viçosa, résidence pour laquelle elle ressent de trop forts sentiments.



Réconciliation familiale



En 1945, la reine devient marraine de dom Duarte Pio de Portugal, actuel duc de
Bragance, confirmant ainsi la réconciliation des deux branches de la famille royale portugaise.



Dernières années


En 1951, la reine Amélie s’éteint en France, dans son château de Bellevue, situé no 2 rue Jeanne-d'Arc Chesnay, à côté de Versailles; son petit-neveu Michel de Grèce évoque la fin de sa triste existence dans ses Mémoires Insolites.

La dépouille de la dernière reine de Portugal fut alors transférée près de celles de son mari et de ses fils, au Panthéon royal des Bragance, dans l’église de São Vicente de Fora, à Lisbonne.

Le 2 décembre 2015 figure dans une vente aux enchères publiques de souvenirs historiques à Paris « la collection de la reine Amélie de Portugal »


Titulature






Titres et honneurs
Amélie de Portugal



Description de l'image Coat of arms of the Kingdom of Portugal (Enciclopedie Diderot).svg.

Prédicat Sa Majesté

Style oral Votre Majesté
Style alternatif Madame


28 septembre 1865 — 24 août 1883 : Son Altesse Royale la princesse Amélie d’Orléans

24 août 1883 — 25 mai 1886 : Son Altesse Royale la princesse « Amélie de France », « fille de France »

25 mai 1886 — 19 octobre 1889 : Son Altesse Royale la duchesse de Bragance

19 octobre 1889 — 1er février 1908 : Sa Majesté très fidèle la reine de Portugal et des Algarves

1er février 1908 — 25 octobre 1951 : Sa Majesté très fidèle la reine douairière de Portugal et des Algarves

Arrière-petite-fille de Louis-Philippe Ier, Amélie reçoit à sa naissance — comme les autres princes et princesses de sa maison — le titre de « princesse d’Orléans » avec prédicat d’altesse royale.

À la mort du comte de Chambord, en 1883, le comte de Paris, père d’Amélie, devient pour la majorité des royalistes français le chef de la « maison royale de France ».

Ainsi, Amélie et les autres enfants du comte utilisent les mêmes titulatures que les enfants du roi de France : « princes (et princesses) de France », « enfants de France », précédés du prédicat d’altesse royale.

Par son mariage avec l’héritier du trône de Portugal, dom Charles, Amélie devient duchesse de Bragance, puis lorsque celui-ci règne, reine consort de Portugal et des Algarves


Le Panthéon royal de la dynastie de Bragance se situe dans le monastère Saint-Vincent hors-les-murs (São Vincente da fora en Portugais) à Lisbonne.





Le monastère vu depuis le château de Saint-Georges





Façade de l'église du monastère Saint-Vincent de Fora



Personnes inhumées





Porte d'entrée du Panthéon.




Intérieur du Panthéon royal des Bragance




Jean IV de Portugal, roi de Portugal (18 mars 1604 – 6 novembre 1656) - (fils de Théodose II de Bragance)

Louise Marie Françoise de Guzmán, reine de Portugal (13 octobre 1613 – 27 février 1666) - (épouse de Jean IV de Portugal)

Infant Théodose de Portugal (8 février 1634 – 15 mai 1653) - (fils de Jean IV de
Portugal)

Infante Anne (21 janvier 1635 – 21 janvier 1635) - (fille de Jean IV de Portugal)

Infante Jeanne (18 septembre 1636 – 17 novembre 1653) - (fille de Jean IV de Portugal)

Infante Catherine de Bragance, reine d'Angleterre et d'Écosse (25 novembre 1638 – 31 décembre 1705) - (fille de Jean IV de Portugal)

Alphonse VI de Portugal, roi de Portugal (21 août 1643 – 12 septembre 1683) - (fils de Jean IV de Portugal)

Marie Françoise de Savoie-Nemours, reine de Portugal (21 juin 1646 – 27 décembre 1683) - (épouse de Alphonse VI de Portugal puis de Pierre II de Portugal)

Pierre II de Portugal, roi de Portugal (26 avril 1648 – 9 décembre 1706) - (fils de Jean IV de Portugal)

Maria Sofia du Palatinat, reine de Portugal (6 aout 1666 - 4 aout 1699) - (2e épouse de Pierre II de Portugal)

Infante Isabelle (6 janvier 1669 – 21 octobre 1690) - (fille de Pierre II de Portugal)

Infant Jean (30 août 1688 – 17 septembre 1688) - (fils de Pierre II de Portugal)

Infant François (25 mai 1691 – 21 juillet
1742) - (fils de Pierre II de Portugal)

Infante Françoise (30 janvier 1694 – 1694) - (fille de Pierre II de Portugal)

Infant Antoine-François (15 mars 1695 - 20 octobre 1757) - (fils de Pierre II de Portugal)

Infante Thérèse (24 février 1696 – 16
février 1704) - (fille de Pierre II de Portugal)

Infant Manuel (3 août 1697 – 3 août 1766) - (fils de Pierre II de Portugal)

Infante Françoise (30 janvier 1699 – 15 juillet 1766) - (fille de Pierre II de Portugal)

Jean V de Portugal, roi de Portugal (22 octobre 1689 – 31 juillet 1750) - (fils de Pierre II de Portugal)

Infant Pierre (29 octobre 1712 – 19 octobre 1714) - (fils de Jean V de Portugal)

Infant Charles (2 mai 1716 – 30 mars 1736)
- (fils de Jean V de Portugal)

Infant Alexandre (24 septembre 1723 – 2 août 1728) - (fils de Jean V de Portugal)

Joseph Ier de Portugal, roi de Portugal (6 juin 1714 – 24 février 1777) - (fils de Jean V de Portugal)

Marie Anne Victoire d'Espagne, reine de Portugal ((31 mars 1718 - 15 janvier 1781) - (épouse de Joseph Ier de Portugal)

Infante Marie Anne (7 octobre 1736 – 26 mai 1813) - (fille de Joseph Ier de Portugal)

Infante Dorothée Françoise (21 septembre 1739 – 14 janvier 1771) - (fille de Joseph Ier de Portugal)

Infante Marie-Bénédicte (25 juillet 1746 – 18 août 1829) - (fille de Joseph Ier de Portugal et épouse de Joseph, prince du Brésil)

Pierre III de Portugal, roi de Portugal (5 juillet 1717 – 25 mai 1786) - (fils de Jean V de Portugal)

Infant Joseph (20 août 1761 – 11 septembre 1788) - (fils de Pierre III de Portugal et Marie Ire de Portugal)

Infant Jean (16 septembre 1763 – 10 octobre 1763) - (fils de Pierre III de Portugal et Marie Ire de Portugal)

Infante Marie Clémentine (9 juin 1774 – 27 juin 1776) - (fille de Pierre III de Portugal et Marie Ire de Portugal)

Infante Marie Isabelle (22 décembre 1776 – 14 janvier 1777) - (fille de Pierre III de Portugal et Marie Ire de Portugal)

Jean VI de Portugal, roi de Portugal (13 mai 1767 – 10 mars 1826) - (fils de Pierre III de Portugal et Marie Ire de Portugal)

Charlotte Joachime d'Espagne, reine du Portugal (25 avril 1775 – 7 janvier 1830) - (épouse de Jean VI de Portugal)

Infant Antoine de Beja (21 mars 1795 – 11 juin 1801) - (fils de Jean VI de Portugal)

Infante Isabelle Marie (4 juillet 1801 – 22 avril 1876) - (fille de Jean VI de Portugal)

Infante Marie-Anne (25 juin 1805 – 7
janvier 1834) - (fille de Jean VI de Portugal)

Marie II de Portugal, reine de Portugal (4 avril 1819 – 15 novembre 1853) - (fille de Pierre Ier du Brésil)

Auguste de Leuchtenberg (9 décembre 1810 – 28 mars 1835) (1er époux de Marie II de Portugal)

Ferdinand II de Portugal, roi de Portugal (29 octobre 1816 – 15 décembre 1885) (2e époux de Marie II de Portugal)

Infante Marie (4 octobre 1840 – 4 octobre 1840) - (fille de Marie II de Portugal et Ferdinand II de Portugal)

Infant Jean-Marie (16 mars 1842 – 27 décembre 1861) - (fils de Marie II de Portugal et Ferdinand II de Portugal)

Infant Ferdinand (23 juillet 1846 - 6 novembre 1861) - (fils de Marie II de Portugal et Ferdinand II de Portugal)

Infant Auguste (4 novembre 1847 – 26 septembre 1889) - (fils de Marie II de Portugal et Ferdinand II de Portugal)

Infant Léopold (7 mai 1849 – 7 mai 1849) - (fils de Marie II de Portugal et Ferdinand II de Portugal)

Infante Maria da Glória (3 février 1851 – 3 février 1851) - (fille de Marie II de Portugal et Ferdinand II de Portugal)

Infant Eugène (15 novembre 1853 – 15 novembre 1853) - (fils de Marie II de Portugal et Ferdinand II de Portugal)

Michel Ier de Portugal, roi de Portugal (26 octobre 1802 – 14 novembre 1866)1 - (fils de Jean VI de Portugal)

Adélaïde de Löwenstein-Wertheim-Rosenberg (3 avril 1831 – 16 décembre 1909) - (épouse de Michel Ier de Portugal)

Pierre V de Portugal, roi de Portugal (16 septembre 1837 – 11 novembre 1861) - (fils de Marie II de Portugal et Ferdinand II de Portugal)

Stéphanie de Hohenzollern-Sigmaringen, reine de Portugal (15 juillet 1837 – 17 juillet 1859) - (épouse de Pierre V de Portugal)

Louis Ier de Portugal, roi de Portugal (31 octobre 1838 – 19 octobre 1889) - (fils de Marie II de Portugal et Ferdinand II de Portugal)

Infant Alphonse de Portugal (31 juillet 1865 – 21 février 1920) - (fils de Louis Ier de Portugal)

Un infant sans prénom (27 novembre 1866 – 27 novembre 1866) - (fils de Louis Ier de Portugal)

Charles Ier de Portugal, roi de Portugal (28 septembre 1863 – 1er février 1908) - (fils de Louis Ier de Portugal)

Amélie d'Orléans, reine de Portugal (28 septembre 1865 – 25 octobre 1951) - (épouse de Charles Ier de Portugal)

Louis Philippe de Bragance, prince héritier (21 mars 1887 – 1er février 1908) - (fils de Charles Ier de Portugal)

Infante Marie Anne (14 décembre 1887 – 14 décembre 1887) - (fille de Charles Ier de Portugal)

Manuel II de Portugal, roi de Portugal (15 novembre 1889 – 2 juillet 1932) - (fils de Charles Ier de Portugal)
avatar
Romy50300
Admin

Messages : 1603
Date d'inscription : 25/02/2012
Age : 46
Localisation : 50300 avranches

http://romy50300.skyrock.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum