Famille Gaudin de Villaine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Famille Gaudin de Villaine

Message  Romy50300 le Lun 24 Juin 2013 - 17:27

Famille Gaudin

Les Gaudin sont une vieille famille de l'Avranchin. Au XIIe siècle, il est fait mention dans la Charte de l’abbaye du Mont Saint-Michel conservée aux archives d’Avranches, d’un Ilger Gaudin, fils de Gaudin le Vicomte qui à l’occasion de sa prise d’habit devant Bernard, abbé de 1131 à 1169, apporta à l’abbaye le bénéfice de la terre de Villaine (ou Villahenne) héritée de son père, terre située à Saint Front de Colliers près de Domfront.

Un Gaudin fut également cité en 1221 comme témoin d'une donation à l'église des Chéris (Manche).

Le martyrologue du Mont Saint Michel fait par ailleurs mention d’un Julien Gaudin bienfaiteur de l’abbaye au début du XIVe siècle.

Les Gaudin, d'abord seigneurs du Le_Plessis-Lastelleet de la Godefroy, ont été anoblis par le roi de France en 1427 pour leur participation à la défense de l'Avranchin contre les Anglais.

Lors de la reprise de la Guerre de Cent Ans (1415), un dénommé Pierre Gaudin se vit dépossédé en 1420 par le roi d’Angleterre des biens qu’il détenait dans les vicomtés d’Avranches et de Mortain au profit de Richard d’O Gaudin_de_Villaine.

Les Gaudin sont confirmés dans leur noblesse en 1587 pour avoir accompagné le Duc d’Anjou,Henri_III_de_France, en Pologne, lorsque celui-ci fut élu à la tête de ce royaume en 1573. D’où les trois aigles de Pologne sur leurs armoiries, venus remplacer les trois coquilles St Jacques initiales :

« Robert Gaudin, sieur du Plessis, François et Barnabé Gaudin, ses neveux, de la paroisse de Godefroy en la Vicomté d'Avranches, eurent des Lettres de Noblesse données à Paris en janvier 1587.

La vérification s'en fit à la Cour des aides le 9 juillet 1588 et à la Chambre des comptes le 9 mars 1626. »


La famille récupère la seigneurie de Villaine en 1705 par alliance avec Julienne Marguerite Tesson, dont la mère, née Ponthaud, était dame de Villaine.

Au XVIIIe, les Gaudin sont également seigneurs du Bois-Ferrand, du Mesnil-Bœuf, de Saint-Brice_(Manche), de la Cousinière, de la Chapelle Saint-Jean et de Saint-Jean-du-Corail.


Noblesse

La famille Gaudin de Villaine a été anoblie en 1584


Généalogie



Jehan Gaudin (né en 1335)

Nommé Vicomte d'Avranches par Charles_VI_de_France en 1384 et ce jusqu’en 1390.


Pierre Gaudin(né en 1370)
Sénéchal de la baronnie de Genêts (1402-1412), sénéchal de la seigneurie de Poilley (1414), dépossédé de ses biens en 1418 par les Anglais au profit de Richard d’O.


Jehan Gaudin (né en 1393
Ecuyer, Lieutenant de la vicomté d'Avranches, anobli en 1427.
Epouse Guillonne de Alix_de_Poilvilain, fille de Robert de Poilvilain (né vers 1370), seigneur du Menilterre et de la Hérissière, d'où:

Hervé Gaudin (né en 1410)
Ecuyer
Epouse Françoise Vivien (née vers 1400), fille de Pierre Vivien (1380-1456), seigneur de la Vivière, la Grimaudière, Commandant des archers d'Avranches sous Charles_VI_de_France

Pierre Gaudin (né en 1440)
Ecuyer
Epouse Marguerite Tesson (née en 1445), fille de Thomas Tesson (1420-1471), seigneur de la Guérinière en St Médard, anobli aux Francs Fiefs par Louis_XI_de_France au Cellant, gendarme du Roi, d'où:




Jean-Baptiste Gaudin, seigneur du Plessis, de la Godefroy, de Digné et de la Haie-(1470-1550)
Ecuyer, sénéchal de l'abbaye du Mont Saint-Michel à Genêts.
Epouse Guillemine Guehenier (née en 1490), petite-fille d’Hervé Guehenier (1450- ?), sénéchal du Mont-Saint-Michel et de la baronnie de Genêts en 1496, avocat du roi, d'où:

Jehan Gaudin, seigneur de la Louverie, du Plessis et de la Godefroy (1520-1580)


En 1560, il racheta la seigneurie de la Godefroy.

En 1561, « Jehan Gaudin, sieur de Godefroy, confirme tenir par foi et hommage de Pierre de Bouille, comte de Precinac et seigneur d’Apilly le fief et aînesse de la Louverie et vergé de la Gohassière, noblement tenu à gage, plein et usage par lui que par ses puînés qui sont noble homme Robert Gaudin, sieur du Plessis, etc. »


Frère de Robert Gaudin, sieur du Plessis, homme d’arme de la compagnie de Maison_de_Goyon Matignon, qui accompagna, avec ses neveux François et Barnabé, le Duc d’Anjou en Pologne, lorsque celui-ci fut élu roi de ce pays en 1573.

Ils furent confirmés dans leur noblesse par Henri_III_de_France Henri III en 1587 « pour les bons et fidèles services qu’ils ont dès longtemps fait à mes prédécesseurs Rois et à nous, tant en faits de guerre que plusieurs autres charges et commissions et aussi beau-frère le Duc de Joyeuse, pair et amiral de France ; même en ce que leur père des dits François et Barnabé auraient été employés au fait de nos guerres. »
Epouse Françoise Payen, d'où:



[François Gaudin, seigneur du Plessis et de la Godefroy (né en 1545)
Ecuyer attaché à la personne du Duc_de_Joyeuse.

Faisait encore en 1635 le service du Ban et de l’arrière Ban dans les armées du Roi sous les ordres du Duc d’Angoulême et du Duc de la Force. Accompagna, avec son oncle Robert et son frère Barnabé, le Duc d’Anjou, futur Henri_III_de_France, en Pologne.
Epouse en 1592 Jacquette Jonchée (née en 1569), fille de Hamon Jonchée (1537-1589), seigneur des Portes, lieutenant général d'artillerie à Saint Malo, d'où:

Robert Gaudin, seigneur du Plessis, seigneur et patron de la Godefroy[u] (1598-1669)
Ecuyer.
Epouse Julienne Le Maignen (morte en 1675), petite-fille d’Ernier Le Maignen (né en 1550), seigneur du Plessis, gentilhomme ordinaire de la Chambre du roi, issu d’une vieille lignée avranchine remontant au XIIIème siècle, d'où:


Jean Gaudin, seigneur du Plessis, sgr et patron présentateur de la Godefroy (1625-1678)
Ecuyer.
Epouse Anne Davy de la Championnière (morte en 1703), d'où:

René Gaudin, seigneur du Plessis,de la Godefroy,du Mesnil-Boeufs et de Villaine (1670-1730
Ecuyer.
Epouse en 1705 Juliette Marguerite Tesson, qui apporte les seigneuries du Mesnil-Bœuf, de Saint-Brice et de Villaine qu'elle tenait de sa mère, Renée Ponthaud, d'où:

Léonor Charles Antoine Gaudin, seigneur et patron du Mesnil-Boeufs,du Plessis, de la Godefroy, de la Cousinière, de Villaine et de la Chapelle Saint-Jean, sgr et patron présentateur de Saint-Brice (1714-1781
Chevalier.
Epouse Marie Mélanie Le Coq de la Penzière, d'où:



Henri Olivier René Gaudin, seigneur de Villaine et du Mesnil-Boeufs (1749-1789)
Chevalier, officier de cavalerie.

En 1789, il eut son nom inscrit sur les listes dressées au Mesnil-Bœufs lors de la convocation des Etats-Généraux en 1789

Son frère, Léonor Charles Antoine, fonda la branche cadette des Saint-Brice qui s’éteignit au XIXème siècle.

Son fils, François Ferdinand Gaudin de Saint-Brice (1791-1868), fut sous-préfet d’Avranches de 1830 à 1848.
Epouse Anne Renée de Vauborel (1757-1783), d'où:


Auguste René Gabriel Gaudin, seigneur de Villaine (1778-1834)
En 1795, Auguste Gaudin de Villaine rejoignit l'Armée catholique et royale de Normandie, commandée par le chevalier Louis Guérin de Bruslart, successeur du Louis_de_Frotté comte de Frotté.

Il fut nommé capitaine aide de camp du chevalier de Roque-Lanel, chef de la division de Saint-Jean-des-Bois.

Peu après son mariage en 1797, il fut capturé par les Bleus et enfermé avec sa femme dans le château de Vire, transformé en prison.

Il fut sans doute libéré en 1801, où il retrouva le manoir du Bois-Ferrand en ruines après avoir été incendié par les troupes révolutionnaires. Il fut maire de Moulines_(Manche)et fut nommé conseiller général de la Manche en 1829.

Légitimiste, il démissionna en 1830 à l’arrivée de Louis-Philippe au pouvoir.
Epouse Pauline Eugénie de Vauflery de Saint Cyr (1777-1848), d'où:



Adrien_Gabriel_Gaudin_de_Villaine (1800-1876)
Général de division de cavalerie.
Il commanda une brigade de cavalerie à Bataille_de_Solforino (1859), où il fut cité pour avoir couvert la garde du corps de Patrice_de_Mac_Mahon contre l’entreprise du général autrichien Edelsheim. Il est élu conseiller général du canton de Mortain en 1864, mandat qu’il assurera jusqu'en 1870.

Son frère, Victor Eugène (né en 1810), fut un proche ami de Barbey_d'Aurevilly. Barbey fait à plusieurs reprises référence à « Gaudin » dans ses Memoranda.


Epouse Alexandrine Henriette Catherine von Nicolay (1814-1886), petite-fille du baron Ludwig_Heinrich_von_Nicolay (1737-1820), précepteur du Tzar Paul_Ier_de_Russie, et arrière-petite-fille du Maréchal Victor-François_de_Broglie Victor-François de Broglie, 2nd duc de Broglie et prince du Saint Empire (1718-1804), d'où:



Auguste_Camille_Louis_Marie_Gaudin_de_Villaine (1851-1904)
Sous-lieutenant au 3e Cuirassiers, il prend part à la Bataille_de_Frschwiller_(1870)charge de Reichshoffen, le 6 août 1870.

De cette charge, Auguste Gaudin de Villaine sort grièvement blessé et est fait prisonnier.

Libéré en 1871, il marche contre la Commune à la tête de son ancien régiment.

Il entre et sort major de l’école de guerre, et est nommé attaché militaire au Danemark.

Il fut nommé colonel à 40 ans avant de pâtir de l’affaire des fiches.

Il mourut d’une septicémie à 53 ans alors qu’il venait de prendre le commandement de la 3ème brigade de cuirassiers stationnée à Saint Ménehould.


Frère d’ Adrien_Gaudin_de_Villaine, qui de 1876 à 1930 fut successivement député de l’arrondissement de Mortain puis sénateur de la Manche.
Epouse Marie Pauline Mathilde Marguerite de Vedel (1852-1939), petite-fille du général et comte d’empire Dominique_Honoré_Antoine_Vedel, d'où:

Adrien Gaudin de Villaine[/b] (1878-1935), colonel, épouse Henriette Grandin de Mansigny (1884-1977).

Il est l'auteur de la branche aînée subsistante de la famille.

- Jeanne Gaudin de Villaine (1880-1959) épouse Léon Jean Marie Edmond Hernandez de Figéa

Edmond Gaudin de Villaine (1881-1950), épouse Madeleine Chambon (1883-1915) en première noce et en seconde noce Olga Zinovieva (1906-1981), petite-fille d'
[/colorAlexandre Dimitrievitch Zinoviev (1854-1931), gouverneur civil de Saint-Pétersbourg (1903-1911) et membre du Conseil d'État de l'Empire russe (1911). Il est l'auteur de la branche cadette subsistante de la famille.


[color=#000000]- Raymond Gaudin de Villaine (1885-1959),[font=Times New Roman] contre-amiral, commandant de la place du Havre en 1940, sans postérité

- Madeleine Gaudin de Villaine (1887-1932) épouse Alban de Carbonel de Canisy (1887-1965)


- Paul Gaudin de Villaine (1889-1914), mort lors de la charge contre des avions allemands menée par 2e escadron du 16e Dragons commandé par Gaston_de_Gironde.


- Pierre Gaudin de Villaine (1896-1958), sans postérité.



Louis Auguste Gaudin de Vilaine

Georgia GAUDIN de VILLAINE
Né en 1851
Décédé en 1904 , à l’âge de 53 ans





Union(s), enfant(s)

les petits enfants et les arrière-petits-enfants


Marie de VEDEL , née en 1852 , décédée en 1939 à l’âge de 87 ans


Adrien GAUDIN de VILLAINE marié avec Henriette GRANDIN de MANSIGNY 1883-1977  dont

Louis-Auguste GAUDIN de VILLAINE 1910-1997  marié avec x x  dont :


Edmond GAUDIN de VILLAINE marié avec Madeleine


Henri GAUDIN de VILLAINE 1909-1998  marié avec Elena ZINOVIEFF 1909  dont :


[Jean GAUDIN de VILLAINE 1910-1975  marié avec x x  dont :


Edmond GAUDIN de VILLAINE 1881-1950 marié le 29 octobre 1928 avec Olga ZINOVIEFF 1906-1981  dont




avatar
Romy50300
Admin

Messages : 1590
Date d'inscription : 25/02/2012
Age : 46
Localisation : 50300 avranches

http://romy50300.skyrock.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum